FIBD 2017 , Les prix Schlingo et couilles au cul.

Les deux prix les plus déjantés du festival ont été remis par les responsables du « off of off ».  D’ailleurs Yves Poinot a « regretté » l’absence de Pénélope Fillon car trop occupée à finir un article  « .

Le prix  « Couilles au cul » lancé comme une boutade par le patron de Fluide Glacial  » Yan Lindingre , félicite le courage politique d’un dessinateur, qui est cette année une dessinatrice !  Ce qui ne m’étonne pas , on connaît tous une copine   « couillue ».

Ramize Erer  dirige un journal satirique féministe Turc, valeur héritée de sa mère qui lui a transmis  des idées de liberté, a donc été récompensé de son audace .

Les pressions et menaces lui vaut un exil en France aidé par le regretté Wolinksi dont elle a rendu hommage.

GAB est élu !

Non pas d’une primaire mais du prix Schlingo (  pour le coup et vu les coups bas de cette campagne , cela aurait pu être les gagnants) .  Grâce à son album « Jésus » il reçoit ce prix pour sa façon totalement irrévérencieuse de traiter l’œuvre de Christ , notre seigneur    .

Il hésita entre jésus et Don quichotte , mais son éducation « catho » l’a plus inspiré par cette réécriture. Il assure que les seules critiques négatives et indignés viennent de ses relations personnelles.

couille-et-schlingo

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s