Salles d’ Angles , Pierre HITIER bouilleur de cru et éleveur atypique passionné (partie 1)

Je suis accueillie à Salles d’Angles  sur la propriété de Pierre Hitier , construite par son arrière grand père , un domaine viticole / agricole  . Autrefois majoritairement viticole  , aujourd’hui ce domaine regroupe l’habitat , les chais , la ferme ,les  box animaux, pâturages , parcelles de vignes  , ainsi que les entrepôts de matériels agricoles . Une diversité crées au fil des défis et des difficultés . Bien sûre , la famille de Pierre Hitier connaitra le terrible phylloxéra mettant  à mal leur production .

L’entreprise se développe avec succès au fil des ans et  Pierre Hitier  se forme au métier de vétérinaire . Puis il reprend les métiers  de viticulteur et de bouilleur de cru .

Bouilleur de cru , c’est fabriquer de l’eau de vie par le procédé de distillation , la séparation des constituants d’un mélange par la chaleur .

C’est à la fin du 13 ème siècle qu’Arnaud de Villeneuve , médecin et théologien  fut le premier  à distiller les vins . Il obtint un liquide qui « guérit » l’homme du venin, purge les poitrine , prolonge jeunesse et vie. L’eau dite « de feu » devint l’eau de vie.

La distillation simple  apparaît dans le cognaçais au 17 ème siècle   afin de diminuer les frais de transport et de stockage, car un alcool concentré, que l’on peut couper d’eau à l’arrivée, occupe moins de volume que le vin lui-même. Les premiers alambics sont installés en Charente par les Hollandais.   https://fr.wikipedia.org/wiki/Cognac_(eau-de-vie)7

 

thj3nyft25

La double distillation aurait été inventé par le chevalier Jacques de la Croix Maron de Segonzac au 16 ème  siècle ….avant les premières installations des simples distillations ?bizarre  ….

La légende dit que la double distillation fut inventée par le Chevalier de la Croix Maron, Seigneur de Segonzac, homme fort pieux qui fit le rêve que Satan tentait de damner son âme. Il se vit en songe dans le chaudron du Malin ; mais sa foi était si profondément ancrée en lui que l’âme du Chevalier résista à une première «cuisson». Le Malin, pour arriver à ses fins, fut obligé de la soumettre à une deuxième «cuisson». A son réveil, le Chevalier eut alors l’idée d’extraire l’âme de l’eau-de-vie avec une deuxième distillation.

http://croix-maron.com/la-maison.htm

Mr Hitier  m’explique que l’essentiel réside dans la technique et la maitrise de la température. Sous trois contrats avec les grandes  maisons de Cognac, il utilise trois techniques différentes respectant ainsi le cahier des charges et satisfaisant  différents types de clientèles . J’ai pu ainsi tester au nez et au goût d’abord le bouillie , trouble et pas terrible, puis le produit fini et ainsi constater ma préférence vers le plus fruité.

Puis il me fait découvrir de l’eau de vie venant de côte d’ivoire,  le Koutoukou, fabriquée  par  la distillation de bourgeons de feuilles de palmiers….les yeux m’en piquent encore.

Il m’emmène ensuite vers son élevage particulier ….

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités